30.07.2019

L’Entoilage

Historiquement, il n’existe qu’une seule façon de construire une veste : en l’entoilant. Il s’agit du procédé technique employé par les tailleurs qui consiste à monter une veste en utilisant une toile faite de matières végétales ou animales, comme un mélange de laine et de crin de cheval ou de laine et de chameau.  

Cette toile sert de fondation en fixant et maintenant les différents plastrons ainsi que de couche intermédiaire entre la doublure et le tissu qui compose une veste.  

En fonction du type de tissu choisi et de sa saisonnalité, l’entoilage peut être plus ou moins épais. Il couvre la veste du haut de l’épaule jusqu’aux bas des pans de la veste. Cet entoilage plus ou moins rigide donne sa forme à la veste, l’empêchant de se déformer, même quand elle n’est pas boutonnée. La toile en crin est flexible, la veste s’adapte donc rapidement aux habitudes de port, augmentant le confort qu’elle procure. Ainsi structuré, le vêtement tombe mieux.  

La suppression de la toile de renfort

Dans les années 60 le thermocollage fait son apparition en raison d’une demande croissante de costumes à moindre coûts.  Donnant un semblant de forme, ce dernier se décolle 

On assiste à la suppression de la partie la plus technique, durable, et coûteuse en main d’oeuvre qu’est l’entoilage en collant directement la doublure avec le tissu.  Donnant un semblant de forme, les vestes crées de cette façon se décollent , créant des cloques aux revers, aux pans et à la poitrine. 

Toute la résilience du vêtement en est affectée. 

Pour faire la différence entre ces méthodes de montage, prenez simplement le tissu au niveau du bas de la veste en gardant une main à l’intérieur pour retenir la doublure. Une troisième couche doit se faire sentir. Si cette dernière est pénible à deviner, ou si la doublure et le tissu ne se séparent pas, il s’agit d’un vêtement thermocollé.   

HUSBANDS

VESTES
Une veste déconstruite

Une veste déconstruite

La toile

La toile