PINA BAUSCH: DES HOMMES COMME UN AUTRE

Sans doute la plus grande chorégraphe européenne de la seconde moitié du vingtième siècle, Pina Bausch a su montrer les corps comme nulle autre. Entre théâtre et danse, ses pièces inventent une forme. Chaque élément devient geste: battement, chevelure, vêtement.

Préférant pour elle-même l’anonymat ascétique du noir Yamamoto, Bausch s’est pourtant emparée du vêtement sur scène. Dans Le Sacre du Printemps, d’amples pantalons noirs; puis, dès Café Müller, chemises bouffantes, épaules tombantes, morning pants.

Avec Kontakthof commence une réflexion sur le costume. Souvent croisé, anthracite, Bausch fait du vêtement une série de gestes: défaire sa cravate tricot, lacer ses chaussures, boutonner sa veste de l’intérieur, rentrer sa chemise, desserrer sa ceinture. Queue-de-pie, mocassins à talons, poulaines, manteau d’amiral en laine bouillie.

Bausch s’intéresse aux points de cassure: taille, cris, chevilles, pleurs, poignets, violence. Les gilets sont employés, les manches, retroussées. Bretelles, revers ronds, corps secs.

Peu de temps avant sa mort, Pina Bausch choisit de monter Kontakthof dans un lycée. La plupart des garçons n’ont jamais porté de costumes. L’un d’entre eux le laisse échapper: “mon corps est trop grand pour moi”. La danse de Pina Bausch offre cette scène d’essayage: tailler son corps comme un costume, son costume comme un corps.

Adolescents dance. Kontakthof 2008

La danse des adolescents. Kontakthof. 2008.

Bamboo Blues. 2007.

Bamboo Blues. 2007.

Café Müller. 1978.

Café Müller. 1978.

Costume worn by Dominique Mercy. Kontakthof. 1978.

Costume porté par Dominique Mercy. Kontakthof. 1978.

Costume worn by Jan Minarík. The Second Spring. 1976.

Costume porté par Jan Minarík. The Second Spring. 1976.

Kontakthof. 1978.

Kontakthof. 1978.

Poster for Nelken. 1982.

Poster pour Nelken. 1982.

Tanzabend-II. 1991.

Tanzabend-II. 1991.

The Rite of Spring. 1975.

The Rite of Spring. 1975.

Poster for Bandoneon. 1980.

Poster pour Bandoneon. 1980.

  • LES HOMMES DE MODIANO
    «En miroir, c’est l’uniforme de Modiano lui-même qui se dessine.»
  • LES HOMMES DE JEAN-LUC GODARD
    « l’esthétique qualifiée de “French Mod” : des cols larges sur des chemises structurées, un peu de flair ici et une touche de cachemire là »
  • VESTE TRUCKER
    « de synonyme de rébellion, en témoigne par la scène punk et les mouvements anarchistes à symbolisant la liberté et l’unité »
  • AUGUST SANDER: LES HOMMES DU XXe SIÈCLE
    « le portrait est votre miroir. Non, c’est vous – August Sander »
0
    Article ajouté à votre panier Fermer
    Votre panier est videRetourner à mes achats